Vaincre l’insomnie et la fatigue avec la luminothérapie

Publié le 27 février 2012

Luminothérapie - cycles du sommeilPeut-être faîtes-vous parti des 69% de Français qui ne dorment pas assez la nuit. Si tel est le cas, pourquoi ne pas recourir à la luminothérapie ?


Reconnue scientifiquement comme l’une des meilleures thérapies non médicamenteuses de l’insomnie, la technique consiste à s’exposer à une lumière la plus proche du jour. Sans danger et sans effets secondaires, la luminothérapie nécessite plusieurs séances sur une quinzaine de jours. Un remède naturel et plutôt bénéfique !



La lumière aide à retrouver énergie, bonne humeur et sommeil ! Connue pour traiter la dépression saisonnière, elle est également très utile pour lutter contre la fatigue chronique et l’insomnie.


Or, en hiver, et dans certains pays de l’hémisphère nord, elle fait cruellement défaut. C’est pourquoi la luminothérapie a été conçue. Découverte et popularisée au début des années 1920, la luminothérapie tombe dans l’oubli jusqu’aux années 80 où elle est redécouverte, avant de connaître un véritable regain d’intérêt depuis les années 2000.



La lumière : de multiples vertus !


Cette technique douce utilise une lumière d’intensité et de spectre lumineux proche de la lumière solaire. Sans infrarouges et ultraviolets, nocifs pour la cornée et la peau, la luminothérapie permet également un réveil agréable et une meilleure vigilance.


La lumière est utilisée pour réguler le rythme biologique et resynchroniser les cycles de sommeil.

Elle a pour effet de produire de la mélatonine, une hormone synthétisée le soir et la nuit pour favoriser, puis maintenir l’endormissement. D’où sa grande utilité pour aider à la rééducation du sommeil.
Testée médicalement chez certaines personnes âgées souffrant de troubles du sommeil en raison d’une production de mélatonine insuffisante, la luminothérapie a su faire ses preuves et se révéler être un remède des plus efficaces!



Luminothérapie : mode d’emploi


La luminothérapie est facilement accessible à tous grâce à l’acquisition d’une lampe à lumière ou dans un centre spécialisé. Après avoir préalablement demandé l’avis de votre médecin, offrez-vous une véritable cure de lumière.


Pour être efficace, il vous faudra bénéficier d’au moins 10 à 15 jours de séances de 30 à 70 minutes chaque jour. Le temps d’exposition varie en fonction de l’intensité de la lumière, et de la puissance de l’appareil. La régularité, sans interruption trop longues, est également la condition essentielle à la réussite du traitement.




Lampe luminothérapie sommeil

Deux types de séances sont possibles en fonction des troubles du sommeil dont vous souffrez :



- Si vous avez tendance à vous endormir trop tôt et à vous réveiller de ce fait très tôt le matin, voire en pleine nuit, vous souffrez d’une avance de phase du sommeil. Préférez une cure avec des séances vers 17h. La phase de sommeil sera retardée vers la nuit.


- Si vous souffrez d’un mauvais sommeil ou vous endormez tard et vous réveillez tard, souffrant d’un retard de phase du sommeil, optez pour des séances matinales. La cure de luminothérapie retardera ainsi votre phase de sommeil vers la nuit.



La luminothérapie a également des vertus bénéfiques sur la fatigue chronique, notamment liée à certaines maladies comme la sclérose ou plaque ou Parkinson.




crédit photos



Quelques recommandations de base


Si vous décidez de faire l’acquisition d’une lampe spéciale :

-  Vérifiez que l’intensité lumineuse soit comprise entre 2500 et 10 000 lux.
-  Chaque lampe doit répondre aux normes de sécurité en vigueur, prouvant qu’elle n’émet pas d’UV nocifs. Elle doit ainsi mentionner le marquage CE Matériel Médical, puis indiquer un numéro à 4 chiffres correspondant au numéro de série de l’appareil.


Lors des séances :

-  Assurez-vous d’être assis à une distance de 30 à 70 cm de la source lumineuse.
-  Ne vous cachez pas les yeux ou évitez de porter de lunettes. Il est en effet important que le visage soit aussi exposé à la lumière.

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !