Un sommeil plus serein loin des loisirs technologiques…

Publié le 26 avril 2011

Sommeil et nouvelles technologiesL’invasion dans notre vie privée et notre chambre du téléviseur, de l’ordinateur, du téléphone portable, ou autres consoles de jeux vidéos, nuit largement à la qualité de notre sommeil.


Non seulement cela perturbe notre sommeil, mais en plus, nous dormons moins que les générations précédentes. C’est ce que conclue une étude rapportée par l’organisme américain : la National sleep foundation, menée sur le sommeil de quelques milliers de volontaires de plus de 18 ans outre-Atlantique.




Le stress n’est pas le seul grand responsable des insomnies ou des troubles mineurs du sommeil. Si l’on en croit cette étude américaine sortie le 8 mars dernier et intitulée : « Ces américains fatigués mais connectés », l’utilisation généralisée des technologies de communication avant le coucher serait à l’origine d’un sommeil de mauvaise qualité chez la plupart d’entre eux.



95 % des personnes interrogées utilisent un service ou produit issu des nouvelles technologies allant de l’ordinateur au smartphone, du portable au téléviseur. On y apprend notamment que :


- 2 personnes sur 3 avouent ne pas dormir suffisamment pendant la semaine,

- 1 jeune sur 10 et 5% des 30-64 ans ont déjà été réveillés la nuit à plusieurs reprises pendant la semaine par un texto.


Selon le Dr Czeisler, de l’Ecole médicale d’Harvard, la lumière artificielle dégagée par les écrans de ces appareils électroniques serait responsable des troubles du sommeil entre le coucher du soleil et l’heure de se mettre au lit. En effet, elle réduit la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil, pour augmenter l’état de vigilance. S’ensuit l’inévitable insomnie, ou les réveils nocturnes, que les mauvais dormeurs tentent de compenser par l’abus de caféine et les siestes l’après-midi.



Sommeil et nouvelles technologies

 

Répondre à ses mails ou relire une présentation de travail quelques minutes avant de dormir
est loin d’être recommandé !




Le Dr Czeisler distingue toutefois les « technologies passives » notamment incarnées par le téléviseur, et les « technologies actives », comme l’ordinateur, qui perturbent davantage le sommeil en demandant réflexion et concentration. L’interactivité et la stimulation de ces appareils gardent le cerveau en état d’alerte avant la nuit et perturbent le sommeil profond et récupérateur.





Par ailleurs, les responsables de l’étude rappellent quelques petits conseils pour bien dormir :

- respecter avec rigueur un horaire de sommeil,
– éviter la caféine, les boissons énergisantes,
– pratiquer une activité physique régulière,
– se créer une ambiance et un environnement favorable avant d’aller au lit.

 

Avec une literie Swiss Confort, nul besoin d’appareils et de nouvelles technologies, seul un confort haut de gamme suffira à vous faire tomber dans les bras de Morphée !



Sources et liens :
www.sleepfoundation.org

www.futura-sciences.com

www.santelog.com

www.techno.ca.msn.com

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !