Troubles du sommeil : et si vous essayiez le hamac pour la sieste ?

Publié le 9 août 2011

Sieste dans un hamac - Troubles du sommeilA l’heure de l’été et des beaux jours passés en extérieur, qui n’a pas profité d’un hamac pour faire la sieste ou profiter d’un moment de détente ? Les roulis du hamac, pour qui n’est pas sujet au mal des transports, sont réputés avantageux pour bercer et favoriser le sommeil.

Une étude scientifique menée en France et en Suisse l’a scientifiquement prouvé : le balancement régulier aiderait à lutter contre les troubles du sommeil et de l’endormissement en favorisant la transition entre les différentes phases de sommeil.


Alors pour dormir bien et vite, profitez donc des vacances pour tester le hamac !



En Amérique centrale et latine, il est déjà largement utilisé par les enfants comme les adultes le jour comme la nuit. Les effets de l’utilisation du hamac y sont là-bas reconnus depuis des siècles : calmer, bercer, détendre et favoriser le sommeil.


Une équipe de scientifiques de l’université de Genève, de l’hôpital universitaire de Genève, de l’université de Lausanne et de l’université Paris Descartes s’y est intéressée de plus près. En observant le sommeil d’une dizaine de personnes en bonne santé âgées de 22 à 38 ans, les chercheurs ont démontré que se bercer doucement pouvait favoriser la transition entre les différentes phases de sommeil et contribuer ainsi à sa qualité. Les volontaires ont donc eu à faire deux siestes de 45 minutes, espacées chacune d’une semaine, dans un lit fixe, puis dans un lit à bascule. Durant ces temps de sommeil, les mesures des changements physiologiques et de l’activité cérébrales ont été prises puis classées et des questionnaires ont été remplis par les cobayes.



La sieste dans un hamac - Mon Espace Sommeil


Hamacs, mais aussi balancelles, rocking chairs, voire balançoires, pourraient bien être efficaces contre l’insomnie
et favoriser un sommeil plus rapide et plus profond. crédit photos : Hästens




> Il en ressort que, bercés, les volontaires passaient plus vite de l’état de veille à l’état de sommeil profond.


La première phase de sommeil, la plus légère, était donc diminuée par rapport aux autres. Les personnes s’étant soumises à ce teste ont également dit avoir mieux dormi dans le lit à bascule. Publiés en juin dernier dans la revue Current Biology, ces résultats scientifiques, s’ils trouvent difficilement une explication, pourraient toutefois démontrer le lien établi entre balancement régulier et centre de l’activité du sommeil dans notre cerveau.


Grâce au balancement, le cerveau reçoit des informations régulières de notre oreille interne et des autres détecteurs de position de notre corps. Il s’agit en fait d’une question de rythme, qui, dans une partie du cerveau, permettrait de réguler l’activité d’autres centres impliqués dans le sommeil et l’endormissement.


Hamacs, mais aussi balancelles, rocking chairs, voire balançoires, pourraient bien être efficaces contre l’insomnie et favoriser un sommeil plus rapide et plus profond. En témoigne le rapide endormissement des bébés dans certaines nacelles électriques berçantes ou porte-bébés hamacs. Cette technique simple et naturelle pourrait bien constituer une alternative au traitement médicamenteux de certains troubles du sommeil. Affaire à suivre…



Liens et sites utiles :
www.santelog.com
www.e-sante.be

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !