Somnolence au volant : la lumière bleue, un remède efficace

Publié le 2 février 2013

Somnolence lumière bleueFatigue et somnolence sont l’ennemi mortel du volant ! Responsable de près d’un accident mortel de la circulation sur dix, le sommeil en voiture prend de cours les conducteurs qui effectuent de longs trajets, notamment la nuit. Des chercheurs Français ont peut-être trouvé la solution miracle…


La lumière bleue diffusée dans l’habitacle pourrait en effet accroitre la vigilance en jouant sur notre horloge biologique. Zoom sur un dispositif innovant.


Responsable d’un accident sur trois sur autoroute et de près de 55% des accidents mortels sur le réseau secondaire, la fatigue et la somnolence au volant tuent ! Les campagnes routières n’ont de cesse de le dire.
Pour y faire face, jusqu’à présent, il y avait le café, la musique ou encore les siestes et les pauses à faire toutes les deux heures. Pas toujours évident !



La lumière bleue, aussi efficace que le café !


Les travaux développés par le Laboratoire Sommeil, attention et neuropsychiatrie de l’Université Bordeaux Segalen CNRS, en coopération avec des chercheurs suédois, viennent apporter une note positive et un peu d’espoir pour tous les conducteurs fatigués. En effet, l’équipe a pu prouver qu’exposés à une lumière bleue diffusée par des LEDS, les automobilistes roulant de nuit avaient une vigilance plus importante au volant.


Pour ce faire, ils ont sélectionné 48 volontaires, plutôt jeunes (33 ans d’âge moyen) et leur ont fait parcourir environ 400 km sur autoroute lors de trois nuits non consécutives étalées sur une semaine. Chacun des conducteurs a d’abord effectué un trajet après avoir bu deux tasses de café, puis un second parcours en étant exposé de façon continue à une lumière bleue. Lors du dernier trajet, les cobayes recevaient un placebo : deux tasses de café décaféiné.

C’est en observant ensuite le franchissement de lignes blanches, signe reconnu comme une baisse de la vigilance, que les scientifiques ont pu établir leurs résultats. Ils remarquent que 15 lignes blanches étaient franchies après exposition à la lumière bleue, 13 suite au café et 26 avec le placebo. Ces résultats ont été publiés dans la revue PLoS One.


Horloge biologique et mélatonine


La diffusion de la lumière bleue, déjà connue pour ses vertus stimulantes, bloquerait en fait la production de mélatonine, notre hormone du sommeil, via certaines cellules de notre rétine qui ne participent pas à la vision mais sont impliquées dans le fonctionnement de notre horloge biologique.


Si la lumière permanente n’est pas toujours supportée par tous, c’était le cas pour 17% des volontaires testés, ce mécanisme intéresse déjà néanmoins les constructeurs automobiles. Ces derniers y voient les prémices de systèmes anti-somnolence innovants. Peut-être les voitures du futur en seront-elles équipées ?


Source : CNRS

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !