SOMMEIL REPARATEUR / Pourquoi avons-nous besoin de dormir ?

Publié le 14 juin 2010

Pourquoi dormir ? Ou certains diraient même plus, pourquoi « gaspiller » son temps couché dans un lit ? Même si nous n’avons pas tous les mêmes besoins, le sommeil reste quoi qu’il en soit indispensable à l’équilibre physique et psychologique de chaque être humain.

L’envie de dormir se manifeste d’abord par des signes annonceurs : bâillement, frottement des paupières, baisse de l’attention, flou de la pensée, etc.


Mais que se passe-t-il lorsque nous dormons ? Quel est le rôle exact du sommeil dans la physiologie de l’organisme ? Peut-on se passer de sommeil ? Comment combattre l’insomnie ? Voilà des questions qui nous passionnent car elles concernent notre organisme et notre bien-être durant les heures où nous n’en sommes pas conscients…

Les chercheurs recourent à différentes techniques pour étudier le sommeil : microphone très sensible, système vidéo, mesure de la température corporelle, analyse sanguine pour évaluer les modifications biologiques, électroencéphalogramme pour enregistrer l’activité du cerveau, mesures de l’activité musculaire et des mouvements oculaires…


Nous avons appris ainsi que la production d’hormones de croissance pendant l’enfance et l’adolescence est liée au sommeil. Que chaque nuit le cerveau élimine les informations inutiles et fixe par contre en mémoire ce qui a été appris pendant la journée. Loin d’être « une perte de temps », le sommeil est constitué d’une suite de phases particulièrement efficaces. Mais nous sommes pourtant loin d’avoir répertorié l’ensemble des fonctions physiologiques qu’il joue dans l’organisme.


Certaines maladies neurologiques font disparaître le besoin de dormir (désigné par « agrypnie » en terme médical). Dans ce cas, l’organisme ne synthétise plus les substances qui provoquent le sommeil (substances hypnogènes).


Par contre, la prolongation volontaire de l’éveil entraîne une accumulation anormale de ces substances hypnogènes. Elles se transforment alors en produits toxiques qui peuvent provoquer irritabilité, pertes de mémoire, troubles de l’équilibre, affaiblissement du système immunitaire, baisse légère de la température corporelle, troubles de l’élocution et de l’humeur pouvant aller jusqu’à la paranoïa.


Nous ne rattrapons jamais le sommeil perdu : une nuit blanche sera compensée par une sieste ou quelques heures de sommeil supplémentaire, mais jamais par une nuit de 16 heures !


Le Professeur Michel Jouvet, grand spécialiste du sommeil, considère pour sa part que le rôle du rêve est prépondérant. Nous sommes encore loin d’en connaître les influences exactes. Les « clefs des songes » ou les théories de la psychanalyse qui considèrent que « le rêve est la réalisation d’un désir », ne lui semblent pas satisfaisantes. Affaire à suivre …

Un commentaire sur “SOMMEIL REPARATEUR / Pourquoi avons-nous besoin de dormir ?”

  1. [...] sommeil, nos relations amoureuses en pâtissent, ainsi que notre travail et notre vie sociale. Si le sommeil est bon, la santé n’en sera que meilleure, l’immunité aussi. « La qualité du sommeil est le pilier qui tient tout le reste » explique Gwenola Solers. Un bon [...]

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !