Quand la lune influence notre sommeil

Publié le 29 septembre 2013

Circa-lunaire insomnie et sommeil en fonction de la luneLe lien entre « nuits de pleine lune » et « insomnies » a toujours perduré… sans jamais être prouvé !


C’est désormais chose faite, depuis qu’une équipe de scientifiques suisse s’est penchée sur le sujet. En enquêtant avec un panel de volontaires, les chercheurs ont pu établir qu’il existerait un hypothétique cycle interne circa-lunaire responsable d’un sommeil perturbé les soirs de pleine lune.

Zoom sur une première scientifique !


Insomnies, difficultés à trouver le sommeil ou réveils intempestifs en milieu de nuits de pleine lune… Tout ceci n’est plus qu’une croyance mythologique bien ancrée, mais plutôt un fait réel que vient de démontrer une équipe de scientifiques spécialisée en chronobiologie du Centre hospitalier psychiatrique universitaire de Bâle en Suisse et dont les résultats ont été publiés dans la revue Current Biology du 25 juillet 2013.


Enquête sommeil et pleine lune


Sous la houlette du professeur Christina Cajochen, une trentaine de volontaires, tous bons dormeurs, ont vu leur sommeil enregistré. Le contrôle de leur activité cérébrale et des dosages sanguins durant plusieurs semaines ont permis d’obtenir des résultats objectifs.

Il se trouve que, durant les quelques jours précédant et suivant la pleine lune, l’intensité du sommeil profond, le plus réparateur, était diminuée de 30%. Plus fatigués, les cobayes mettaient également plus de temps à trouver le sommeil, soit 5 minutes de plus en moyenne que d’ordinaire. D’autre part, la durée totale de leur nuit était réduite de 20 minutes. Les volontaires eux-mêmes ont estimé que la qualité de leur sommeil était moins bonne. Pour ne pas risquer d’interpréter les résultats, aucun d’entre eux n’avait été mis au courant de l’objet précis du sujet de l’étude.


Horloge interne circa-lunaire


Pour expliquer de telles conclusions, les scientifiques avancent principalement l’hypothèse de l’existence d’une horloge interne circa-lunaire. Comparable à notre horloge circadienne qui rythme les temps d’éveil diurne et de sommeil nocturne, cette horloge-ci serait, elle, réglée sur les phases de la lune.
La pleine lune influencerait également la production de mélatonine, l’hormone du sommeil. L’équipe de Bâle a en effet constaté que, les soirs de pleine lune, son taux était au coucher plus bas que d’habitude chez les cobayes s’étant prêtés à l’expérience.
Enfin, il est possible que les volontaires aient été exposés à davantage de lumière alors que la lune était pleine. L’horloge circadienne en aurait été modifiée, bouleversant de son fait la sécrétion de mélatonine.

Si l’influence lunaire a des répercussions connues sur le comportement animal, notamment sur les espèces marines, jamais aucune étude scientifique sur le sujet n’avait été menée auparavant.


Source

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !