Palmarès des métiers où l’on dort le plus… ou le moins

Publié le 23 juillet 2012

Profession troubles du sommeilStress, horaires décalés ou charge de travail considérable… certaines professions sont soumises à rude épreuve quant il s’agit du sommeil et moins bien dotées que d’autres ! Une enquête américaine s’est intéressée au sujet et a publié ses conclusions cette année, quelques jours à peine après la Journée nationale du sommeil organisée en France en mars dernier.


Si la France ne s’y est pas encore intéressée, les États-Unis ont eux eu l’idée de recenser les métiers où l’on dort peu. Au palmarès des professions les moins bien loties question sommeil, on trouve les professionnels de la santé et ceux de la sécurité. C’est ce que révèle l’hebdomadaire L’Express, qui s’est procuré les résultats d’une étude américaine. Cette dernière s’est penchée sur les rythmes biologiques de nombreuses professions…


Les métiers où l’on dort le moins :


Il ressort de cette étude que les aides-soignants à domicile dorment moins de 8 heures par nuit. Juste derrière eux, à la 4ème place, se place le personnel médical des urgences. Un métier, qui, on l’aura compris, reste largement soumis à la pression, au stress et aux horaires à rallonge, ce qui engendre des troubles de sommeil. Les gynécologues et les infirmières sont également soumis à rude épreuve, question sommeil ! Mais les blouses blanches ne sont pas les seules à accroitre leur dette quotidienne de sommeil.

Les avocats et les policiers figurent eux aussi dans la liste parmi les 5 premières professions ne dormant pas assez la nuit. Responsabilités, charge de travail importante, rythme effréné… les nuits sont courtes outre-Atlantique si l’on en croit les résultats de cette même étude.


D’autres catégories professionnelles sont également sur la sellette : parmi celles-ci on recense aussi les travailleurs sociaux, les programmateurs informatiques et les analystes financiers, dont les délais à tenir seraient largement en cause. Ce n’est pas non plus sans oublier les ouvriers qui travaillent en usine la nuit ou le jour et dont les horaires sont flexibles.



Les métiers où l’on dort le plus :


Côté gros dormeurs, on trouve de l’autre côté de cette enquête les bûcherons et forestiers, les commerciaux, les coiffeurs ou les barmen… Une catégorie aussi hétéroclite… que chanceuse !



>> La Fondation nationale américaine rappelle que 7 à 9 heures de sommeil chaque nuit sont essentielles pour des performances physiques et intellectuelles optimales dans la vie quotidienne.



Source et crédits photos : L’Express

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !