L’O.M.S. étudie les troubles du sommeil dans le monde

Publié le 11 septembre 2012

OMS - Troubles du sommeilTroubles de l’endormissement, dette de sommeil ou insomnie ne sont pas l’apanage des pays européens ou des États-Unis.


Ils seraient 150 millions de personnes à être atteintes d’insomnie ou de troubles du sommeil dans les pays en voie de développement, selon une étude pan-asiatique et pan-africaine.


Un chiffre égal, voire supérieur à celui des pays « riches » qui inquiète les scientifiques, d’autant plus que ce fléau s’ajoute à d’autres difficultés propres à ces pays.


Méconnus, voire sous-estimés, les troubles du sommeil ont été étudiées par une équipe de la Warwick Medical school. L’étude a été soutenue par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), entre autre, et publiée dans la revue du mois d’août de la revue Sleep.

Huit pays d’Afrique et d’Asie ont ainsi participé à cette vaste enquête. Le sommeil de près de 25 000 femmes et de plus de 19 000 hommes âgés de 50 ans et plus sur 8 sites ruraux de différents pays parmi lesquels le Vietnam, la Tanzanie, l’Inde, le Bangladesh ou le Ghana a été passé à la loupe.



>> L’étude révèle que 150 millions de personnes souffrent de troubles du sommeil dans les pays en voie de développement, soit 16 % de cette population.

Ce chiffre est à rapprocher des 20 % d’occidentaux qui sont victimes d’insomnie.



Des différences selon le sexe et les pays étudiés


Provoquée par les mêmes causes qu’en Occident, l’insomnie est notamment causée par l’anxiété et la dépression. Bien que vivant en zones rurales, et non dans des zones urbaines, les troubles du sommeil des populations étudiées sont identiques à ceux des pays développés.



On note néanmoins des disparités entre les pays :


- Au Bangladesh, 43,9 % des femmes présentent des troubles du sommeil. Un taux qui est deux fois plus élevé qu’en Occident.

- Au Vietnam, ce taux avoisine les 37,6 % pour les femmes.

- L’Afrique-du-Sud a quant à lui un taux qui est le double de celui des autres pays africains, soit 31,3 % pour les femmes et 27,2 % pour les hommes.

- L’Inde et l’Indonésie sont eux plus épargnés, avec un taux de 6,5 et 4,6 % pour les femmes et de 4,3 % et 3,9 % pour les hommes.


>> Les femmes et les personnes les plus âgées comptent parmi les plus touchées.




Cette prévalence inquiète, d’autant plus que s’ajoutent à ces troubles faibles revenus et ressources, mais aussi maladies chroniques. Cette prévalence, souligne les experts, risque également de s’accroitre davantage dans un futur proche, en raison de l’accroissement démographique rapide dans ces pays. Les troubles du sommeil n’ont pas non plus été étudiés dans les zones urbaines ou semi-urbaines, mais, selon les auteurs, on peut s’attendre à un chiffre beaucoup plus important.




Source : www.santelog.com

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !