Les tablettes numériques risqueraient de perturber votre sommeil

Publié le 15 octobre 2012

iPad et troubles du sommeilSi vous faîtes parti de ces inconditionnels utilisateurs de tablettes électroniques ou autres écrans tactiles mobiles dans le lit, méfiance… surtout avant de dormir !

Une étude américaine a en effet démontré que la lumière bleue irradiant de ces appareils jouait sur la mélatonine, l’hormone du sommeil, et engendrait des difficultés d’endormissement. Après l’ordinateur ou la télévision, c’est au tour de nos nouveaux médias digitaux d’être sur la sellette.


Enquête et conseils pour limiter leur utilisation le soir.





Smartphones, iPads ou autres tablettes numériques envahissent aujourd’hui nos tables de chevets et nos chambres. Multifonctionnelles, ces véritables outils à portée de main permettent de regarder différentes chaines de télévision ou de vidéos, de lire des e-books ou des journaux, d’écouter radios et podcasts, ou encore de jouer à des jeux en ligne… le tout au lit ! Si vous pensiez ainsi trouver le sommeil, vous faîtes fausse route ! Au contraire, leur utilisation devrait même être évitée le soir avant le coucher.


C’est la première étude scientifique du genre qui le confirme. Venue d’Outre-Atlantique, elle a été menée par des chercheurs du Lighting Research Center au Rensselaer Polytechnic Institute dans l’État de New-York et ses résultats ont été rendus publics dans la revue Applied Ergonomics. On peut y lire que treize participants, en majorité des adolescents, ont été testés alors qu’ils venaient d’utiliser une tablette numérique dans l’obscurité et que celle-ci fonctionnait en rétro-éclairage. La quantité de lumière bleue diffusée étant différente selon le type d’activités réalisées (jeux, film…). Au bout de deux heures d’exposition, les chercheurs ont pu constater que la mélatonine des cobayes était diminuée de 22 %. Des utilisations inférieures avaient néanmoins peu d’effets.


L’hormone régulatrice du sommeil, la mélatonine, est normalement produite en réponse à l’obscurité. Or, la lumière bleutée ou rayonnement émis par les diodes électroluminescentes (LED) des tablettes vient l’interrompre. En 2010, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANAES) avait déjà alerté sur les méfaits des LED, en particulier chez les enfants, dont l’œil filtre moins bien la lumière.


Sans mélatonine, ou lorsque celle-ci est réduite, l’endormissement est plus difficile, voire impossible. Pour ne pas risquer l’insomnie et réduire un temps de sommeil qui est déjà en baisse depuis 50 ans, la prudence reste de mise. Limitez vos utilisations de tablettes numériques ou smartphones le soir.


>> Pensez également à éteindre vos appareils et éloignez-les si possible de la chambre et du lit.


En attendant que la lumière bleue soit bannie des tablettes, mobiles et autres appareils, il est également conseillé d’utiliser des lunettes orange qui filtrent les rayons bleutés ou, à défaut, de réduire autant que possible l’intensité lumineuse de votre tablette.



Sources et liens utiles :
Le figaro : L’utilisation excessive des tablettes nuit au sommeil
Avis de l’ANSES d’octobre 2010 sur « Les effets sanitaires des systèmes d’éclairage utilisant des diodes électroluminescentes ».

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !