Les couchers tardifs riment avec prise de poids !

Publié le 6 août 2013

Poids et sommeil pour les couchers tardifsUn manque de sommeil chronique du à des couchers tardifs favorise la prise de poids. Si le constat n’est pas nouveau, les explications, elles, le sont ! C’est à une équipe de chercheurs américains que l’on doit les conclusions de cette enquête.


Augmentation du nombre de repas ou de collations en fin de soirée et consommation de calories supplémentaires seraient principalement responsables de cet effet.


Pour garder la ligne, mieux vaut se coucher tôt !


C’est ce qui ressort d’une étude publiée dans la revue américaine consacrée au sommeil, Sleep, et menée par une équipe de chercheurs de l’Université de Pennsylvanie.


Pour les besoins de cette enquête, les scientifiques ont sélectionné 225 sujets sains et non obèses âgés de 22 à 50 ans. Une population test a vu son sommeil restreint durant 18 jours, tandis qu’une population témoin conservait des habitudes de sommeil standard. Tous avaient accès à une cuisine en cas de « petite faim » et pouvaient effectuer des activités sédentaires le soir comme lire, jouer à des jeux vidéo ou regarder la télévision.


Les résultats ont montré que les cobayes ayant manqué de sommeil avaient pris plus de poids que leurs congénères ayant dormi « normalement ».


Différences entre les sexes et les populations


C’est l’augmentation globale de l’apport calorique au cours de la restriction de sommeil, en partie due à l’augmentation du nombre de repas ou de collations prises en soirées, qui peut l’expliquer. Les chercheurs ont également pu constater qu’une partie des calories provenant des graisses consommées était plus importante en début de nuit. Nous ne sommes pas non plus tous égaux devant cette prise de poids. Les hommes et les populations afro-américaines seraient en effet plus impactés que les femmes et les Caucasiens. Les chercheurs rappellent aussi que les petits dormeurs sont plus à risques que les gros dormeurs ou dormeurs standard.


En plus du risque d’obésité, la prise de poids peut être responsable d’autres troubles du sommeil comme l’apnée du sommeil. On ne rappellera donc jamais assez l’importance de l’hygiène du sommeil !



Source : Santelog

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !