La Journée nationale du sommeil 2013 placée sous le signe de l’environnement

Publié le 14 mars 2013

Journée du sommeil 2013Pour sa 13ème édition, la Journée nationale du sommeil organisée par l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) le vendredi 22 mars prochain, met le cap sur notre environnement. Pour tomber dans les bras de Morphée, trois nuisances liées à notre hygiène de vie doivent être évitées : le bruit, la lumière et les excès de température.


C’est aussi l’occasion de sensibiliser les Français, à travers cette manifestation ludique, interactive et animée, à l’importance d’un sommeil de qualité pour une meilleure santé.




Un environnement sain donne un sommeil récupérateur. Ce message véhiculé depuis de nombreuses années déjà par l’INSV sera au centre de la prochaine Journée nationale du sommeil organisée le vendredi 22 mars 2013 dans près de 40 villes de France.




Nuisances de sommeil insomnieGare au bruit, à la lumière et aux excès de température


L’INSV, relayé par de très nombreux centres et spécialistes du sommeil, souhaite mettre l’accent en 2013 sur trois nuisances qui perturbent la qualité de notre sommeil.


-    Le bruit :


Premier perturbateur nocturne, le bruit provoque des difficultés d’endormissement et des réveils nocturnes. Voisins bruyants, transports ou véhicules passant à proximité de son lieu d’habitation, les Français vivant dans les grandes villes au XXIème siècle sont de moins en moins épargnés par cette véritable pollution sonore et victimes d’insomnies.



-    La lumière :


La lumière est aussi dans le collimateur de cette Journée. Éclairages urbains trop forts, éclairages domestiques intempestifs ou lumière des écrans d’ordinateur, de portables et de tablettes numériques de plus en plus présentes dans nos chambres ont pour conséquence de désynchroniser notre horloge biologique. Troubles du sommeil et difficultés d’endormissement en résultent.


-    Excès de température :


Les épisodes de canicule ou de grands froids que nous connaissons de plus en plus fréquemment fragmentent notre sommeil, le rendent plus difficile et moins récupérateur. Les chambres surchauffées dans les appartements urbains n’offrent pas non plus les conditions propices à l’endormissement.



Un rendez-vous ludique pour s’informer


Informer et sensibiliser, c’est l’objectif visé par cette Journée nationale du sommeil qui propose chaque année un grand nombre d’animations gratuites. A Paris, en face du parvis de la Gare Montparnasse, se dressera le grand Village du sommeil pédagogique qui programme des rencontres avec des médecins spécialistes du sommeil, des membres d’associations de patients ou des stands prévention pour faire le plein de conseils. Une grande sieste flash collective aura également lieu à partir de 13h30.



Dans près de 40 villes partout en France, c’est aussi l’occasion de découvrir les centres du sommeil. Une soixantaine de ces structures s’associent à cette Journée pour ouvrir leurs portes au public. Et le choix est large :


- conférence débat sur l’insomnie à Biarritz,

- atelier sophrologie à Belfort,

- table ronde sur « Les rythmes du sommeil et l’environnement » à Bordeaux avec un grand débat sur les implications des politiques de la ville et des transports sur le sommeil,

- mini conférences sur l’environnement d’une chambre idéale à Poitiers,

- ateliers hypnose et naturopathie à Senlis,

- sieste collective à Caen…



Entre remise de documents informatifs, quizz, expositions ou projections de films, tout un programme d’animations est mis en œuvre pour faire de cette journée un événement national ludique et informatif. Sensibiliser et favoriser le dépistage, c’est aussi rappeler que lorsque le sommeil devient problématique, des structures de soins existent près de chez vous.



Informations et programme disponible sur :  www.institut-sommeil-vigilance.org

Un commentaire sur “La Journée nationale du sommeil 2013 placée sous le signe de l’environnement”

  1. [...] Coïncidence du calendrier ou programmation tombant à point nommée, « Le sommeil, un art de vivre« , point d’orgue de l’exposition « Bafapatabor, dis moi comment tu dors« , aura lieu en même temps que la Journée nationale du sommeil. [...]

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !