La 11 ème journée nationale du sommeil placée sous le signe de la somnolence

Publié le 16 mars 2011

Journee du Sommeil 2011 - INSVUne incompressible envie de dormir en réunion, les paupières qui tombent en début d’après-midi ou une micro-sieste dans les transports en commun : la somnolence touche chacun d’entre nous. Expression d’une carence de sommeil, au volant, la somnolence peut se révéler mortelle. C’est pour informer, prévenir et conseiller que l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) organise sa 11ème Journée nationale du sommeil, le 18 mars, sous le thème de la somnolence au quotidien.


Eric Mullens, médecin somnologue et membre de l’INSV nous éclaire sur ce concept au cœur d’un grand rendez-vous à Paris et en régions.




L’envie de dormir à un moment où il faudrait rester éveillé, ainsi peut-on définir la somnolence, qui touche aujourd’hui, selon l’INSV, 5% à 10 % de la population générale.


Chaque année, l’INSV constate que le temps de sommeil des Français diminue inexorablement. Temps de transport allongé ou utilisation excessive des nouvelles technologies l’expliquent en grande partie…



Pourquoi somnole-t-on ?


Les causes de la somnolence sont plurifactorielles, comme l’explique le docteur Eric Mullens : « La dette de sommeil, ou un sommeil trop court, explique principalement la somnolence. On peut aussi l’attribuer à un sommeil de mauvaise qualité dû à certaines pathologies comme l’apnée du sommeil ou l’hypersomnie, plus rare. Elle peut encore être causée par des rythmes de vie ou de travail irréguliers, comme un poste de nuit ou à horaires décalées. Certains médicaments engendrent également de la somnolence. Enfin, elle peut être en relation avec de l’anxiété ou de la dépression. ».


Journee nationale du Sommeil par l'INSV


Nombreuses causes produisent un seul et même effet : un sommeil insuffisant. L’INSV note que 31 % des Français dorment moins de 7 heures par nuit. Les conséquences sont parfois dramatiques : 1 accident mortel sur 3 sur autoroute est lié à la somnolence, bien avant l’alcool ou la consommation de cannabis. Une enquête réalisée par l’INSV et l’organisme MGEN révèle même que, paradoxalement, les personnes somnolentes conduisent plus, en moyenne, que les Français.


Autres conséquences économiques :

l’absentéisme, les maladies, les accidents du travail ou domestiques que provoquent la somnolence. C’est sans compter les troubles cognitifs « Se lever à 7 heures alors qu’on manque de sommeil peut engendrer des troubles de l’attention ou de l’irritabilité selon les âges » remarque Eric Mullens.




Le but de cette 11ème Journée du sommeil est avant tout d’inciter les Français à s’intéresser à la somnolence.


Un endormissement diurne sans raison particulière, une baisse de la vigilance ou une grande fatigue en journée doivent vous amener à consulter. Seuls 20 % des Français évoquent ce problème avec leur généraliste souligne l’INSV. « Si on se sent concerné, il ne faut pas hésiter à en parler à son médecin traitant qui, au besoin, orientera vers un centre du sommeil ». Pour l’occasion, ils ouvriront leurs portes au public ce vendredi 18 mars sur tout le territoire.




Conseils pour mieux dormir - Journée du Sommeil

Pour soigner la somnolence due à un mauvais sommeil, quelques conseils d’hygiène de vie s’imposent. Eric Mullens en rappelle quelques uns d’entre eux : « L’excès de caféine, l’alcool ou le tabac favorisent un mauvais sommeil. Attention aussi aux voleurs de sommeil que représentent la TV, Internet ou les jeux sur écran qui, si on en abuse, provoquent des dégâts sur le sommeil ».




Enfin, gare à une mauvaise literie qui pourrait nuire à un sommeil de qualité. Un remède peut se révéler très utile : la sieste. Eric Mullens la recommande vivement. « La sieste est une solution pour pallier au manque de sommeil et un traitement idéal ! ».




Ce vendredi 18 mars, partout en France, se tiendront des villages du sommeil dans le cadre de la Journée Nationale du Sommeil.







Des initiatives pédagogiques et ludiques destinées à sensibiliser le grand public autour de conférences, d’expositions, d’animations, d’ateliers et de théâtre de rue. A Paris, sur le Parvis de la Gare Montparnasse, l’INSV, l’équipe du Centre du Sommeil de l’Hôtel-Dieu et le Réseau Morphé vous convient à un simulateur de conduite, des ateliers relaxation dynamiques, des bars à tisane et des ateliers information sur la luminothérapie et le traitement de l’apnée du sommeil. Un programme varié pour une journée d’information et de prévention essentielle.



Liens :
www.journeedusommeil.org
www.insv.org
http://eric.mullens.free.fr
www.reseau-morphee.fr

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !