L’hypnose : à la rescousse de l’insomnie

Publié le 1 avril 2014

L'hypnose contre l'insomnieSans danger d’accoutumance, l’hypnose est une technique de relaxation réputée efficace dans la lutte contre l’insomnie. Généralement utilisée par des psychothérapeutes pour soigner les phobies ou les addictions, elle est de plus en plus pratiquée par des médecins, des infirmières ou des dentistes qui s’y forment pour diminuer l’importance des symptômes liés à la douleur.


Zoom sur l’hypnothérapie pour vous aider à trouver ou retrouver le sommeil.


Une thérapeutique aux applications médicales et psychiques


Réveils intempestifs en milieu ou fin de nuit, cauchemars récurrents ou difficultés d’endormissement… De nombreux troubles du sommeil ont une cause dite psychique sur laquelle l’hypnose peut avoir de bons résultats. Cette technique est en effet utilisée pour calmer l’anxiété et peut agir pour traiter l’insomnie résultant d’un climat de stress (conflits professionnels ou affectifs, deuils, divorces) ou d’une dépression anxieuse.



Si peu d’études scientifiques sérieuses ont démontré son efficacité jusqu’à présent, de nombreux patients observent une diminution de leur anxiété et de plus en plus de médecins, infirmiers, kinésithérapeutes ou anesthésistes l’utilisent comme méthode complémentaire à la médecine générale pour diminuer l’importance des symptômes, éviter d’avoir recours à des sédatifs.


C’est aussi l’un des principaux outils des psychothérapeutes qui l’utilisent pour soigner les addictions (y compris celle dues aux hypnotiques et somnifères), guérir les phobies et évacuer le trop plein de stress, l’hypnose est définie par l’Institut français d’hypnose comme « un jeu attentionnel impliquant l’imaginaire du patient ».


Soigner les troubles du sommeil en 2 à 3 séances


La phase essentielle est celle de l’état de relâchement ou de conscience modifiée, durant laquelle conscience et inconscience se confondent ou communiquent. Lors d’une séance d’hypnose, qui peut être réalisée selon diverses méthodes, le thérapeute invite son patient à une grande relaxation en utilisant la voix ou en lui demandant de se focaliser sur un objet (comme une pendule par exemple). Il peut parler de manière répétitive en lui suggérant la détente totale des muscles du corps.


Une fois que le patient se trouve dans un état de relâchement, tout en ayant l’esprit en éveil, afin de répondre si besoin à des questions, le professionnel va induire des pensées positives, suggestions ou sensations de bien-être et images valorisantes, avec l’accord de son patient. Dans le cadre des troubles du sommeil, le but recherché est de faire lâcher prise à l’insomniaque qui veut tout contrôler ou est dans l’hypervigilence. La technique va également être utilisée pour calmer l’anxiété par des suggestions de relaxation puis réaliser une véritable rééducation du sommeil. Elle nécessite une isolation sensorielle (loin du bruit, de la lumière et des écarts de température). Deux à trois séances sont souvent nécessaires pour une efficacité réelle. Le traitement peut ensuite être suivi de l’apprentissage des techniques d’autohypnose (exercices de respiration, relaxation) pour apprendre à être moins stressé et à prendre du recul par rapport aux problèmes.


Attention, il est néanmoins conseillé de choisir un thérapeute répertorié sur une liste des organismes de formation à l’hypnose reconnus nationalement ou d’en parler à votre médecin traitant qui pourra vous orienter.


Liens utiles :
www.hypnose.fr
www.hypnose-medicale.com
www.cfhtb.org

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !