INSOMNIE / Les 3 piliers d’un sommeil vraiment réparateur

Publié le 1 juin 2010

Après une énième tisane à la verveine, 70 pages de Guerre et Paix voire pour les plus radicales un somnifère, vous ne trouvez toujours pas le sommeil ? Ces insomnies à répétition peuvent engendrer des conséquences physiques et psychologiques notoires, comme la dépression, les troubles de la mémoire, l’hypersensibilité, la somnolence sur la route, une prise de poids…

Nous serions aujourd’hui près d’un tiers en France à souffrir de troubles du sommeil. Comment réagir face à ce fléau ? Outre les trucs de grand-mère, quelles conseils et astuces peut-on appliquer au quotidien pour lutter contre l’insomnie ? Morphée n’est peut-être finalement pas très loin…


Hygiène du sommeil / Respecter ses cycles


Maintenir un horaire de sommeil constant chaque soir. Le sommeil de début de nuit est composé essentiellement de sommeil lent profond, tout comme celui de la sieste, alors que celui du matin est très riche en sommeil paradoxal. En d’autres termes, si nous décalons notre heure de coucher pour se réveiller à la même heure, le temps de sommeil lent profond sera écorché et donc moins récupérateur.


Psychologie / Coucher ses pensées sur papier


Éviter la rumination des problèmes dans son lit (les écrire plutôt sur une feuille avant de se mettre au lit). Ce bilan sur papier est notamment conseillé pour les insomnies chroniques (Sophrologie, relaxation)
Faire précéder le coucher d’un moment d’activités calme et agréable, éviter  les activités physiques et intellectuelles intenses


Hygiène de vie / Alimentation et forme


Respecter des horaires de repas stables en consommant un plat léger le soir. Éviter les excitants comme la caféine et l’alcool. Exercer une activité physique en journée et non le soir. Se garantir un cadre calme et serein, ainsi qu’un bon équipement en literie. Pensez notamment à changer votre literie tous les 10 ans, et non tous les 14 ans comme la moyenne des français.


LE PLUS : La phytothérapie


Plutôt que d’opter pour les solutions radicales comme les somnifères et anti-anxiolytiques qui génèrent bien souvent des dépendances, Dame Nature regorge de remèdes qui peuvent vous accompagner naturellement vers le sommeil et sans effets secondaires ou risques d’addiction.
Préférez ainsi pour vos tisanes : la passiflore, la camomille, le tilleul, la valériane, la millepertuis ou le houblon (en gélules ou en branches à glisser dans l’oreiller). Des plantes connues depuis la nuit des temps pour leurs vertus sédatives, relaxantes et anxiolytiques.

Un commentaire sur “INSOMNIE / Les 3 piliers d’un sommeil vraiment réparateur”

  1. [...] Inutile de rappeler l’importance du respect des cycles du sommeil pour se garantir une nuit pa… [...]

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !