Hypertension artérielle : gare au mauvais sommeil !

Publié le 17 janvier 2011

Hypertendus, dormez-vous bien ? Cette question a servi de thématique à la dernière journée nationale de lutte contre l’hypertension artérielle le 14 décembre dernier. Objectif : sensibiliser face au risque que le manque de sommeil et les troubles du sommeil font courir sur notre système cardiovasculaire, et ce, dès le plus jeune âge !


Vous dormez moins de 7 heures par nuit ? Vous souffrez de réveils nocturnes fréquents et vous ronflez ?


Attention à de tels troubles et signes qui sont autant de risques de favoriser la survenue d’une hypertension artérielle : une élévation de la pression artérielle qui peut provoquer, à terme, un vieillissement rapide des artères et une usure prématurée du cœur.




La nouvelle campagne d’information du Comité français de lutte contre l’hypertension artérielle (CFLHTA) a débuté le 14 décembre dernier avec comme souci de démontrer le lien qu’il existe entre hypertension artérielle et troubles du sommeil.

Quand nous dormons, notre pression artérielle baisse de 10 à 20 % par rapport à celle qu’on pourrait enregistrer le jour, puis remonte au petit matin. Or, bien dormir est essentiel pour la santé, notamment celle du cœur et des vaisseaux. Des nuits trop courtes et un sommeil de mauvaise qualité risquent d’agir sur le système cardiovasculaire, même chez l’adolescent, souligne le CFLHTA qui met en garde.



En effet, dormir moins de 7 heures par nuit de façon chronique favorise la production d’hormones de stress, mais aussi la rétention de sel et la prise de poids, des facteurs qui sont responsables de l’accroissement de la pression artérielle. Celle-ci serait même doublée chez des personnes qui dorment moins de 5 heures par nuit par rapport à celles qui ont un sommeil nocturne de plus de 7 heures.


Attention aussi au syndrome d’apnée du sommeil, qui touche notamment les hommes en surpoids et qui ronflent. Neuf personnes sur dix ignorent qu’elles souffrent d’un tel syndrome et un patient apnéique sur deux est hypertendu.



 

 

Pour analyser les caractéristiques du sommeil des hypertendus, le CFLHTA a mis au point un petit test réalisable en ligne sur son site. Il rappelle également, dans un livret d’information, les signes qui doivent alerter les personnes souffrant d’hypertension et qui sont au nombre de 5 :


•    Somnolence dans la journée sans  raison apparente ;
•    Manque de sommeil, soit moins de 7 heures par nuit ;
•    Réveils où vous vous sentez fatigué (sans raison apparente) ;
•    Irritabilité, fatigue et, ou, impression d’étouffer et de suffoquer pendant votre sommeil ;
•    Ronflements importants qui peuvent réveiller votre conjoint(e).



Mauvais dormeurs, n’attendez pas de souffrir d’hypertension pour réagir !


Renseignements complémentaires sur le site du Comité français de lutte contre l’hypertension artérielle : www.comitehta.org

Un commentaire sur “Hypertension artérielle : gare au mauvais sommeil !”

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by MAETVA-RP. MAETVA-RP said: RT @MonSommeil: Gare au mauvais sommeil ! http://bit.ly/fIpWW6 #sommeil #hypertension [...]

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !