Evitez la lumière électrique avant le coucher…

Publié le 12 avril 2011

Luminosité et sommeilSi la lumière est essentielle pour notre santé, mieux vaut privilégier celle du jour ou la plus naturelle qui soit.


Des chercheurs anglo-saxons viennent en effet de mettre en garde contre la lumière électrique intense lors d’une exposition du crépuscule au coucher. Spots, néons ou halogènes pourraient bien être responsables d’un mauvais sommeil…





Les scientifiques ont déjà observé que des végétaux constamment éclairés dégénéraient, que les animaux étaient gênés par la lumière vive et détournaient les yeux et que certains types d’insectes nocturnes dépérissaient sous un éclairage la nuit. L’exposition quotidienne à la lumière électrique chez les hommes, elle, ne cesserait d’augmenter, soulignent des chercheurs de l’université de Toronto. Elle atteindrait aujourd’hui une moyenne de 7 heures par jour.


Une récente étude publiée dans le Journal of clinical endocrinology and metabolism (JCEM) révèle que les effets perturbateurs d’une lumière vive auraient non seulement un impact sur le bien-être des dormeurs et de leur sommeil, mais aussi sur des fonctions essentielles du métabolisme.




La responsable en est la mélatonine.

Cette hormone produite la nuit par la glande pinéale du cerveau joue un rôle essentiel dans la régulation des cycles veille/sommeil et donc sur la qualité globale de notre sommeil.




Liseuse Literie Swiss Confort

Liseuse, un accessoire Swiss Confo




Or, sous l’effet d’un éclairage vif, la sécrétion de mélatonine est perturbée, voire diminue. Il en résulte un comportement d’état de veille et une vigilance plus forte le soir. Mais la mélatonine joue également un rôle dans certaines constantes de notre corps comme la pression sanguine, la régulation de la température du corps et la glycémie.


L’implication pour la santé des travailleurs à horaires nocturnes ou décalées est donc réelle. Il est par exemple reconnu que pour maintenir au plus haut niveau leur vigilance la nuit on utilise de la lumière blanche de forte intensité dénuée d’ultraviolets et d’infrarouges afin de décaler la sécrétion de mélatonine.


Il est également important de limiter l’usage des écrans d’ordinateurs, de téléviseurs ou d’autres appareils électriques, dont le rayonnement diffus affecte également l’horloge interne responsable du sommeil.




>> Pour s’endormir en toute sécurité, mieux vaut opter pour une lumière douce de faible intensité comme la lueur de la lune, la liseuse de Swiss Confort, ou encore préférer l’obscurité la plus complète.





Sources : www.lexpress.fr et www.news-medical.net
Crédit photos : www.swissconfort.fr

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !