Dormir permet de nettoyer son cerveau

Publié le 26 novembre 2013

Dormir action sur le cerveauCette expression bien connue : « se vider l’esprit ou la tête en dormant », prend tout son sens en ayant été confirmée par des chercheurs américains. Grâce à leurs travaux, ces derniers ont démontré sur des souris le rôle essentiel du sommeil pour éliminer les toxines accumulées dans le cerveau pendant la journée.


Explications sur cette découverte importante qui pourrait fournir de nouvelles pistes de traitement dans la maladie d’Alzheimer



L’importance du sommeil était déjà bien connue dans les fonctions d’apprentissage et de mémorisation. On peut rajouter à cette liste de rôles indispensables celui de « nettoyage ».


Le sommeil récupérateur permet de vider les déchets du cerveau


En effet, une équipe de chercheurs de l’Université de Rockfeller, dans l’État de New-York, vient de publier les conclusions de ses travaux dans la revue Science. En prenant pour cobaye des souris, ils ont pu démontrer que le cerveau humain met en place durant le sommeil un véritable système d’évacuation de ses déchets ou toxines via le flux de liquide céphalo-rachidien, qui entoure le cerveau et la moelle épinière. En injectant un colorant dans ce liquide,  les chercheurs américains ont étudié la vitesse de ce flux et constaté qu’il coulait plus vite durant le sommeil que lors des phases d’éveil.


Ce système, appelé « Glymphatique », serait 10 fois plus actif lorsque l’on dort et plus efficace pour se débarrasser des déchets accumulés la journée ou pendant les états de veille.



Grâce au sommeil, le cerveau « ouvre les vannes la nuit »


L’autre intérêt chimique de l’alternance repos/éveil a été démontré en mesurant l’activité électrique du cerveau des souris. Les chercheurs ont pu prouver que ce dernier s’élargissait de 60% lors du sommeil ou de l’état inconscient. Ils montrent clairement pour la première fois que l’espace entre les cellules du cerveau augmente en dormant, ce qui permet de faciliter l’élimination des toxines liées à la neurodégénrescence.

A la manière d’une ouverture de vannes, le cerveau libère les déchets accumulés grâce au sommeil et confirme son rôle majeur pour la santé cérébrale.



Cette découverte bénéfique pour la recherche ouvre des pistes prometteuses dans la compréhension, et surtout, pour le traitement futur de certaines maladies dégénératives, dont la maladie d’Alzheimer.



Sources et liens utiles : Santelog / Santé Le Figaro

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !