Dormir aide à consolider sa mémoire

Publié le 10 mai 2011

sommeil-memoire-somnanbulismeRien de mieux qu’une bonne nuit de sommeil pour se souvenir de tout ce que l’on a appris dans la journée. Des chercheurs l’ont prouvé en menant une étude sur des volontaires, dont la plupart étaient atteints d’un trouble du sommeil comme le somnambulisme. Après avoir effectué diverses tâches devant un écran, certains, la nuit suivante, refaisaient les mêmes gestes dans leur sommeil.


Qui n’a pas déjà rêvé, ou eu l’impression de refaire, dans son sommeil, les mouvements répétitifs effectués dans la journée ? Nage, conduite ou travail à un clavier d’ordinateur…La même chose se vérifie avec des informations critiques et des apprentissages, professionnels par exemple. C’est ce que révèle le site Internet Futura Sciences.




On savait déjà que le sommeil joue un rôle fondamental dans la consolidation des savoirs acquis dans la journée. On sait dorénavant que certaines connaissances apprises le jour sont répétées la nuit chez certains dormeurs un peu particuliers : les somnambules.


A la manière d’une répétition générale avant le jour J, le cerveau est à même de se repasser en boucle les différents savoirs accumulés dans la journée. Une équipe de chercheurs, dont le travail a été publié dans la revue Plos One, a suivi et enregistré le sommeil de 57 personnes, parmi lesquelles 39 étaient atteintes de troubles du sommeil. Il leur a d’abord été demandé, dans la journée, de se soumettre à plusieurs exercices dont celui d’appuyer sur différentes séries de boutons de couleurs comme indiqué sur un écran.

Une fois endormis, certains des volontaires, filmés, ont reproduit dans leur sommeil de façon spontanée, comme on le voit sur la vidéo d’enregistrement, les séquences de mouvements réalisés pendant la journée. Le lendemain, ces même « cobayes » étaient encore plus performants que la veille !


 

Extrait vidéo de l’étude sur la mémoire des gestes :


 

 

>> Les scientifiques en concluent que le savoir et l’information critique emmagasinés dans le cerveau la journée sont restitués, puis rejoués au cours du sommeil, notamment chez les personnes avec des troubles du sommeil.


Sans être somnambule, mieux vaut tirer de cette expérience l’importance d’un bon sommeil. Dormir au moins 7 heures dans une literie de qualité en est un gage : bien dormir pour mieux apprendre en révisant, c’est possible !


Sources et liens :
www.plosone.org
www.futura-sciences.com

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !