Changement d’heure : Comment passer sereinement à l’heure d’hiver ?

Publié le 29 octobre 2010

Dans la nuit du samedi au dimanche 31 octobre, nous gagnerons une heure de sommeil. Une aubaine ? Pas forcément !


Ce chamboulement perturbe notre sommeil et notre mode de vie pendant quelques jours. Les personnes âgées ou celles qui souffrent de troubles du sommeil y sont d’autant plus vulnérables. Pour éviter de dérégler son horloge biologique, mieux vaut s’y préparer en douceur…


Une heure de plus au lit, l’idée a de quoi séduire ! Institué en France en 1975 à la suite du choc pétrolier, le passage à l’heure d’hiver avait pour but, à l’origine, de réaliser des économies d’énergie. Il subsiste aujourd’hui en France et dans de nombreux pays européens, mais reste controversé.


On lui reproche surtout de perturber l’horloge biologique des hommes et des animaux. Cette perturbation serait même, aux dires des scientifiques, plus importante qu’un décalage horaire lié à un voyage. D’après un sondage SOFRES, la consommation de médicaments et de tranquillisants augmenterait de 19 % au moment de ces changements d’heure. Un constat que confirment les médecins. Une équipe de scientifiques allemands spécialisés en chronobiologie a même démontré qu’une modification brutale des rythmes biologiques occasionnait des perturbations du sommeil, de l’appétit et de l’humeur, notamment chez les personnes les plus vulnérables : enfants, personnes âgées, ou individus souffrant déjà d’insomnies ou de troubles du sommeil.


Sachez toutefois que le passage à l’heure d’hiver reste moins traumatisant que le passage à l’heure d’été, selon l’étude européenne Euclock menée sur le sommeil de plus de 50 000 européens. En effet, l’heure d’hiver est plus en phase avec notre horloge interne, réglée sur la lumière du jour. L’horaire de sommeil et la phase d’activité s’ajusteraient ainsi plus facilement lors du retour à l’heure d’hiver.



Quelques conseils restent de mise pour changer d’heure en douceur :


- Réglez tous vos appareils électroménagers et équipements à la nouvelle heure la veille. Vous dormirez d’autant plus sereinement.
– Anticipez psychologiquement ce passage, la transition sera ainsi plus agréable.
– Profitez du dimanche, premier jour à l’heure d’hiver, pour faire vos activités habituelles en les calquant sur la nouvelle heure. Cela vous évitera de commencer la semaine au travail de façon stressante et en décalé.
– Décalez votre heure de coucher d’un quart d’heure tous les soirs. Faîtes de même pour les repas.
– Si vous êtes plutôt couche tôt, essayez de décaler progressivement votre heure de coucher, d’une-demi heure à une heure quelques jours avant le passage à l’heure d’hiver. Vous risquez sinon de vous réveiller aux aurores.
Pour chasser la fatigue et le spleen dû à ce changement d’heure, faîtes une cure de lumière (avec la luminothérapie éventuellement), ainsi qu’une cure de magnésium.


Lire en détails l’Etude européenne Euclock par ici !

Un commentaire sur “Changement d’heure : Comment passer sereinement à l’heure d’hiver ?”

  1. Priscilla dit :

    Bonjour,
    Nous nous permettons de vous contacter au sujet d’un échange de lien avec votre site et le notre (http://www.trouble-du-sommeil.org). Nous vous proposons un lien sur toutes les pages au niveau de la colonne. Nous restons à votre entière disposition pour en discuter.
    Bien à vous

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !