Bien repeindre votre chambre : astuces, conseils et pièges à éviter !

Publié le 25 avril 2013

Les couleurs de la chambre à coucherPrintemps oblige, peut-être avez-vous décidé de repeindre vous-même votre chambre à coucher ! Si tel est le cas, quelques règles s’imposent pour bien préparer les murs, choisir la bonne peinture et vous y retrouver dans le choix des couleurs. Suivez le guide !


De l’importance du choix de la couleur


Pour vous aider, il existe des nuanciers. Le choix de la couleur est très personnel. Il dépendra de l’effet et du style que vous souhaitez donner à votre chambre.

Si le blanc reste la couleur prédominante pour une chambre à coucher, le vert d’eau, le beige ou le gris taupe sont également largement adoptés.


Des couleurs profondes comme le marron et le bleu peuvent également être choisies. Pour une ambiance glamour, vous pouvez opter pour le rouge. Le vert est plus dynamique. Si vous souhaitez faire de votre chambre un cocon paisible et une pièce destinée au calme, misez sur des tons pastel et les couleurs claires. Vous pouvez aussi décider que les murs restent blancs tout en laissant place à la couleur par petites touches : sur les plinthes, les portes ou au plafond…


Si vous choisissez de mettre de la couleur sur un seul mur, portez de préférence votre choix sur celui de la tête de lit. Il donnera du cachet à ce meuble de prédilection dans la chambre et pourra s’accorder avec des parures de lit que vous aurez choisies. Gardez de préférence le mur de la fenêtre blanc pour laisser passer la lumière.



Protégez votre chambre


Avant que le chantier de peinture ne démarre, assurez-vous que votre chambre soit vide. Si cela n’est pas possible, placez votre lit et les autres meubles au centre de la pièce en les recouvrant de draps épais. Bâchez le sol et décrochez tableaux et rideaux. N’oubliez pas de déboiter prises et interrupteurs.



Préparez la surface à peindre


Il est impératif que vos murs soient bien préparés. Pour les rendre propres et lisses, commencez par les lessiver à l’aide d’une éponge et de l’eau savonneuse ou un produit doux. Retirez les tâches et n’omettez pas de dépoussiérer les plinthes. Si vous constatez des irrégularités sur les murs, vous pouvez les poncer. En cas de fissures, trous ou irrégularités, il vous faudra au préalable les enduire avant de peindre.



Chambre à coucher peinture des murs


Pensez à accorder la couleur des murs à la tête de lit, meuble de prédilection dans la chambre à coucher.




N’oubliez pas la sous-couche


Pour un résultat optimal, une sous-couche est nécessaire. Si vous appliquez cette première couche sur une toile de verre, utilisez de préférence une peinture acrylique qui ne l’endommagera pas. Sur un radiateur, une sous-couche spéciale résistant à la chaleur est nécessaire.



Utilisez un matériel à adapté


Calculez au plus juste la peinture à acheter dont vous aurez besoin. Mesurez précisément pour cela la dimension de votre chambre. Certaines marques de peinture proposent une calculatrice sur leur site. Demandez sinon l’aide d’un vendeur spécialisé. Utilisez de préférence des pinceaux coniques avec de longs poils synthétiques fixés sur le manche, qui sera de préférence en bois. Vous aurez également besoin de rouleaux et de bacs suffisamment grands avec des grilles pour égoutter le surplus de peinture.



Bien choisir votre peinture


On distingue essentiellement deux grands types de peintures : la peinture a huile, appelée aussi glycéro, à base de solvants. Ses principaux avantages sont la durabilité dans le temps et la résistance. Elle est aussi lessivable mais dégage une forte odeur et reste plus polluante en raison d’émanations de solvants nocifs. La peinture à eau ou acrylique est sans odeur avec peu de solvants organiques néfastes pour l’environnement. Elle est plus facile d’application, lavable et sèche vite. Elle est par contre moins résistante et vieillit vite. Il existe aujourd’hui une troisième voie, ou des peintures dites écologiques qui s’avèrent tout aussi efficaces. A base d’extraits d’agrumes, d’eau ou de pigments, elles sont inodores et s’appliquent sur n’importe quel support.



Connaitre les finitions et les tendances


Vous pouvez utiliser de la peinture brillante, mate ou satinée. La première agrandit l’espace. En renvoyant la lumière dans la pièce. Elle est aussi facile à nettoyer mais nécessite que plusieurs couches soient peintes au préalable. La peinture mate a l’avantage de masquer les petits défauts des murs et de présenter une texture poudrée agréable à l’œil. Elle est par contre non lessivable. Enfin, la peinture satinée convient à tous types de murs pour la chambre à coucher, mais aussi n’importe quelle autre pièce de la maison.



Testez la peinture achetée


Avant de vous lancer dans les travaux de peinture de votre chambre, n’oubliez pas de demander un échantillon ou un testeur. Testez la peinture que vous avez choisie sur un carton blanc que vous placerez ensuite à différents endroits de votre chambre et à différents moments de la journée pour vérifier l’effet rendu.



Soignez la méthode !


Dernière étape, la pose. Pour peindre correctement, commencez par les coins et les bords de votre chambre à coucher avec le pinceau brosse. Vous poursuivrez ensuite par les grandes surfaces, donc les murs, à l’aide du rouleau brosse. Peignez toujours de haut en bas, horizontalement puis verticalement. Attendez le séchage complet avant d’appliquer une autre couche. Veillez à ne mettre ni pas assez ni trop peu de peinture sur votre rouleau. Peignez vos murs comme vous peindriez un tableau avec des gestes rapides, amples et efficaces.

Laisser une réponse

 

Nous passons environ un tiers de notre vie au lit. Si certains tombent rapidement dans les bras de Morphée, ce n'est pas le cas pour près d'un tiers des français qui souffrent de troubles du sommeil.

Conseils, résultats d'études, cycles du sommeil, hygiène de vie, literie... nous passerons ici au crible les meilleurs conseils de professionnels pour accéder à un sommeil serein et vraiment réparateur. Bonne lecture !